samedi 17 mars 2012

Quatrième semaine à Dschang. Balade au Mont Cameroun.

Bonjour,

Nous avons commencé cette semaine très fort puisque lundi matin, très tôt, nous nous sommes rassemblés à l’université pour la sortie d’étude la plus attendue : le Mont Cameroun. Un mini bus était réservé pour la classe, nous avons donc voyagé à notre aise (et non pas 5 ou 6 sur 4 places).
Premier arrêt… la station essence pour faire le plein !







Après plusieurs heures de routes, nous nous sommes arrêtés dans un petit village côtier ...



 




Présence d’un camp militaire donc j’ai fait assez peu de photos (il parait que ça ne fait pas bon ménage !).








Ce fut surtout l’occasion de voir la plage…





 








… pour le plus grand plaisir de tous.







 




Puis nous prîmes la direction d’une coulée de lave du Mont Cameroun. Paysage intéressant, la recolonisation végétale à l’œuvre.










 Nous sommes arrivés au soir dans la ville côtière de Limbé.
Loin de l’image qu’on se faisait d’un petit port, la ville est avant tout tournée vers l’industrie. Nous avons eu la surprise de découvrir une plateforme pétrolière à quelques centaines de mètre de la côte...






 







Cet arrêt fut l’occasion de visiter le jardin botanique de la ville. Bader qui sert ici de mesure pour ces feuilles de bananier.








 






Sortie intéressante et occasion de se la couler douce pour certain(e)s.








 
 

Ayant l’après-midi de libre, l’envie de voir la mer de plus près nous a pris. Expédition décevante puisque nous n’avons pas trouvé de plage (de sable), seulement des rochers et des endroits souillés d’ordure.



 
 





 Nous avons tout de même profité de la brise marine.






 






Le soir, nous prîmes la route pour Buea, située au pied du mont Cameroun.
Levé aux aurores, nous commençâmes la difficile ascension. Point de départ à 900m d’altitude.





 






Au bout de deux heures de marche, l’entrée du parc national enfin…







 

Composé de trois étapes avant le sommet, c’est une randonnée assez difficile. Nous l’avons effectué dans des conditions plus que défavorables : 1 à 1.5 L d’eau par personne, sans avoir déjeuné le matin, à midi un repas frugal (deux petits pains avec une sardine et quelques boulettes de banane). Ce qui fit dire à beaucoup d’entre nous que ce fut la pire randonnée jamais faite. Il faut cependant avouer que le paysage valait le coup. 







 

Le groupe de courageux que voici (y a ma gourde en bas à droite pour témoigner de ma présence !) a atteint le point le plus haut pour l’expédition, soit juste avant la troisième étape (2600m d’altitude). Bravo ! (à la promotion de l'année prochaine de faire mieux :))




La descente fut finalement le plus dure : glissante, rochers pointus etc. On est rentré entiers et heureux d’avoir pu participer à cela.




Les festivités sont décidément courantes ici puisqu’à peine rentrés nous avons participé à une célébration importante dans le pays : la journée de la femme. Notre équipe féminine de choc, habillée pour l’occasion, fut mise à l’honneur lors d’un défilé et d’un repas en présence du recteur.




Une autre semaine riche en rebondissement qui se termine… La suite prochainement !

3 commentaires:

  1. Super la balade ! Ca a l'air superbe.

    J'espère que vous allez tous bien ! Bisous

    RépondreSupprimer
  2. J'aime : la journée de la femme, un jour important mais... un slogan sexiste sur la camionnette de la 1ère photo : "Avec Maggi, chaque Femme est une Etoile".

    Je suis ravie de voir que vous allez bien et que vous faites plein de choses dépaysantes. Bisous à tous !

    RépondreSupprimer